Chloé Sévère Claveciniste

Chloé Sévère

Programmes

a-4-2-copie

L’Ensemble El Sol : Conquist’Amor

Rayonnement de l’Espagne baroque

 

XVIIème siècle. L’Espagne, riche empire colonial, inspire et conquiert.

Elle inspire ses voisins européens, et certains compositeurs français profitent des liens entre les deux familles royales pour écrire dans un style hispanisant nouvellement à la mode. Elle conquiert, au-delà des frontières de l’Europe, en Amérique du sud, où la colonisation et l’évangélisation passent aussi par la musique. Ce programme met en parallèle les différentes relations qu’entretient l’Espagne avec le monde, et comment la musique inspire, influence et transmet par le biais du chant et de la danse.

Avec Angélique Pourreyron (mezzo-soprano), Ronald Martin-Alonso (Viole de gambe), Victorien Disse (théorbe et guitare baroque) et Chloé Sévère (clavecin). Au programme : Etienne Moulinié, José Marín, Tomás de Torrejón y Velasco, Juan Manuel de la Puente, Juan de Araujo …

 

 

photo duo

Au bord d’une fontaine

 

Airs de cour et cantate française

 

Au bord d’une fontaine… dans les bois, près des ruisseaux ou sous les ormeaux. Mille lieux propices à éveiller les émotions humaines et à profiter des délices simples de la vie quotidienne. Mille lieux en une source d’inspiration centrale : la nature. Lieu de solitude, de recueillement, d’amusement, de querelles et de batifolage. C’est dans ce contexte bucolique et galant que les poètes et compositeurs chantent les aventures des bergers et bergères par le biais d’airs de cour (ou « brunettes »).

La nature n’a pas seulement servie à célébrer les plaisirs terrestres de ces personnages populaires, elle sert aussi de décor aux frasques épiques de nos héros mythologiques : dans ce cadre nouveau, les poètes confèrent à la nature un attrait mystérieux voir mystique, les fontaines deviennent source d’immortalité, les arbres et les oiseaux sont personnifiés, nous entrons dans le monde des dieux, des muses et des allégories.

La nature côtoie le monde des hommes et le monde des dieux ; c’est ce que nous fait découvrir ce programme par le biais de deux styles musicaux très différents de l’époque baroque: l’air de cour et la cantate. Le premier narre en chanson les amours ou tourments de la vie terrestre. L’autre, petit opéra court, dépeint la vie céleste des mythes et légendes ; ici « L’Isle de Délos », cantate qui loue l’harmonie de cette îlot paradisiaque crée par Zeus, havre de paix des muses.

Avec Isabelle Schmitt (chant et viole de gambe) et Chloé Sévère (clavecin). Au programme : Airs de cour de Guédron, Charpentier, Bousset… Et cantate « L’isle de Délos » d’Elisabeth Jacquet de la Guerre.

 

 

Ardeur et Pudeur

L’ardeur et la Pudeur

 

Ostinato et Canto (duo clavecin et chant)

L’Ardeur et la Pudeur est est spectacle ludique et déroutant centré autour des danses et basses-obsitnées de l’Europe baroque au XVIIème. Sur basse de chaconne, ground, passamezzo, passacaille, la soprano Caroline Arnaud et la claveciniste Chloé Sévère conversent, en musique et en mot, sur les moeurs de l’époque. Entre l’ardeur des amours simples et la pudeur des femmes de cours, entre plaisirs champêtres et contemplations.

Au programme : Purcell, Strozzi, Lambert, Frescobaldi,…

 

 

 

IMG_0465

 

Récital de clavecin solo Mélanges

Quand baroque et contemporain s’emmêlent

Bohuslav Martinů, Francis Poulenc, Manuel de Falla, Ligeti, Xenakis et bien d’autres au XXème, ont consacré une partie de leurs créations musicales au clavecin.

Ces compositeurs, pour la plupart à la recherche de sons originaux, ont perçu dans cet ancien instrument un moyen de faire du neuf : sa sonorité atypique et sa touche percussive surprennent, intriguent. Certains de ces compositeurs en ont profité pour tenter de nouvelles expériences avec cet instrument, alors que d’autres ont pris le parti de revisiter le répertoire et les racines baroques en s’influençant des modes et techniques d’écritures des XVIIème et XVIIIème siècles.

Dans ce récital Mélanges, je crée un lien direct entre, d’une part, les compositeurs contemporains revenus aux sources baroques et, d’autre part, les compositeurs baroques, ayant composé dans un esprit très « avant-gardiste » pour l’époque.

Musique de Jacquet de la Guerre, Voormolen, Scarlatti, Martinu, CPE Bach, Beffa, Soler.

 

 

84728738_o

Spectacle Le salon des dames

(traverso, viole de gambe, clavecin et comédienne)

En France, entre 1600 et 1799, quatre femmes dans un salon s’interrogent en musique, en vers et en prose sur les différentes représentations de la féminité à travers le monde.

Il fût une mode pour les compositeurs français des XVIIe et XVIIIe siècles qui consistait à intituler leurs pièces d’un nom de femme : L’Égyptienne, la Portugaise, l’Américaine ou la Chinoise… Qui sont ces femmes et quel est leur rapport avec l’écriture de la musique ? Personne ne s’avancerait à donner une réponse tranchée : femme aimée, femme moquée, femme clichée, femme de caractère, femme sauvage, femme allégorie…Quoiqu’il en soit, femme fantasme et inspiration.

On le voit, ce corpus de pièces au titre féminin permet d’explorer un territoire double : l’image et les discours sur la femme au cours des XVIIe et XVIIIe siècles d’une part, les évocations de l’Autre et de l’étrangère d’autre part.

Les pièces musicales évoquent donc les dames galantes du monde entier quand les textes choisies pour accompagner et éclairer la musique s’efforcent de dresser un tableau exhaustif et d’offrir un discours non univoque.

Les commentaires sont fermés.

Prochains concerts
  1. Les Soupirs

    25 juillet - 20 h 00 min
  2. Les Soupirs

    27 juillet - 20 h 00 min